Loading...
Accueil 2018-02-21T11:28:14+00:00

Rendez-vous annuel de l’ufologie québécoise

Qui accueillons-nous ?

Le 5ème   Congrès ufologique international de Montréal accueillera sur place plusieurs conférenciers internationaux spécialisés en ufologie et plusieurs auteurs et investigateurs du Québec. Dirigé par un comité scientifique, l’objectif est de rassembler des chercheurs effectuant des travaux de pointe sur les bénéfices des études ufologiques pour les sciences humaines et sociales, et pour les sciences pures et physiques. Cet effort de reconnaissance envers le monde savant et les médias se traduira par une conférence de presse réunissant des sommités en le domaine pour faire le point sur l’état actuel des recherches ufologiques au niveau international.

Lieux : Montréal, dans un établissement universitaire (à déterminer)
Date : 27 et 28 octobre 2018, 9 h 00-18 h 00

Conférence de presse :

Samedi le 27 octobre 2018, à 13h00, aura lieu la conférence de presse sur les
« Résultats indubitables de l’ufologie contemporaine :
la science face aux évidences
»
,
avec cinq (5) scientifiques et chercheurs internationaux.

À propos

Les Congrès ufologiques internationaux de Montréal sont le rendez-vous annuel de l’ufologie québécoise qui est en pleine expansion et maturation depuis les années 2010, grâce à l’émergence de nouvelles organisations ufologiques et à la collaboration accrue entre l’ancienne et la nouvelle génération. En 2018, nous faisons un pas de plus vers l’épanouissement de notre discipline en tenant l’événement dans une institution universitaire et en recevant sur place des sommités mondiales de l’ufologie. En s’inspirant des colloques académiques et du remarquable CAIPAN 2014 (organisé par le CNES-GEIPAN, un organisme financé par l’État français), nous avons constitué un « Comité de direction scientifique » en bonne et due forme, et nous publierons les travaux de pointe qui seront présentés dans des ‘Actes de colloque’.

Nos invités se distinguent comme représentants de ce que l’on peut appeler l’« ufologie continentale », par opposition à l’« ufologie anglo-saxonne (américaine) », à l’instar des deux courants majeurs de la philosophie au 20è siècle. La raison est que la tradition ufologique la plus originale, consistante et productive du Québec fut d’inspiration ‘continentale’ (la Commission Ouranos, SOBEPS-COBEPS, GEPAN-SEPRA-GEIPAN, SCEAU, Association UFO-Science, ODHTv ; Aimé Michel, Jacques Vallée,  Michel Bougard, Bertrand Méheust, Thierry Pindivic, Jean Sider,  Joël Mesnard, Eric Zürcher, Boris Churinov (Russie), Patrick Gross, etc.), et que cette tradition a été cultivée, chérie et transmise sur trois générations de chercheurs dans notre « Belle province », et dont les principaux représentants ont été et sont : Henri Bordeleau, Jean Casault, Jean Ferguson, UFO-Québec, CASUFO, la CCUQ, le Réseau OVNI-Alerte, l’Association québécoise d’ufologie (AQU), le GARPAN. (C’est cette ufologie originale que Peter Sturrock vante sous le nom « d’ufologie française » suite au colloque scientifique de Pocantico en 1997. Voir ‘La science face à l’énigme des ovnis’, Presse du Châtelet, p. 149-155.)

Voici d’autres auteurs que devraient connaître les chercheurs intéressés par une telle approche : Vicente-Juan Ballester Olmos (Espagne), Paolo Fiorino (Italie), Eduardo Russo (Italie), Clas Svahn (Suède), Michel Picard (France), Piotr Cielebias (Pologne).

Cette ‘tradition continentale’ de notre ufologie québécoise se caractérise par :

  • Une exigence d’œuvrer en équipe avec un souci prononcé pour une approche professionnelle.
  • Une conscience à devoir s’éduquer collectivement, et donc cette responsabilité à collaborer à des formations pédagogiques pour investigateurs non professionnels et chercheurs débutants (Réseau OVNI-Alerte, GARPAN, Mufon-Québec).
  • Une valorisation de l’ufologie de terrain et des procédures appropriées à la collecte d’échantillons et à la documentation des sites étudiés (Réseau OVNI-Alerte, GARPAN).
  • Un intérêt raffiné et une attention particulière à l’interprétation des témoignages.
  • Une attitude sceptique (CASUFO, Sceptiques du Québec, Christian Page, GARPAN).
  • Une approche critique fortement argumenté (CASUFO, Jean Casault, François Bourbeau, GARPAN).
  • Des travaux de pointe (UFO-Québec, J. Vézina, CASUFO, J. Dumont, GARPAN).
  • De nombreuses investigations d’importance depuis 50 ans.
  • Thèses et cours universitaires en ufologie (Don Donderri, J.-R. Laurence, Duncan Day)
  • Une relation paradoxale avec les médias (H. Bordeleau, J. Casault, R. Glenn, F. Bourbeau, C. Page).

Tous ces traits de notre ufologie québécoise expliquent pourquoi la communauté ufologique internationale prend un intérêt croissant aux démarches et initiatives entreprises ici :

  • Banques de données de milliers de cas par CASUFO et l’AQU.
  • Investigations de terrain et exercice de traces au sol (RR2).
  • Vidéos d’investigation par GARPAN, l’AQU, Christian Page, MUFON-Québec, Zone Parallèle.
  • Recherches historiographiques: l’ouvrage « 50 ans d’ufologie civile au Québec (1966-2016) ».
  • Recherches critiques et méthodologiques: « Essai sur la constitution de l’ufologie au Québec et au Canada ».
  • Publications de Bilans annuels remis aux autorités.
  • Colloque international avec ‘comité de direction scientifique’.

Au côté de cette ufologie d’orientation protocolaire et scientifique, nous ne saurions taire la riche exubérance du « monde de l’ufologie québécoise » qui est parcouru par plusieurs tendances autour desquels divers publics trouvent leurs intérêts. L’important étant de faciliter les dialogues entre les intervenants et de favoriser la collaboration entre les divers groupements et protagonistes afin d’œuvrer collectivement à la cause de l’ufologie, à savoir la reconnaissance de l’intérêt à étudier plus profondément les phénomènes associés aux observations d’ovnis et aux rencontres d’humanoïdes. À cet égard, il est nécessaire de mentionner les contributions de :

  • Richard Glenn d’Ésotérisme Expérimental, qui anime une émission hebdomadaire ininterrompue depuis 41 ans ! ;
  • « Les faits maudits », émissions de Jean Casault, depuis 2015.
  • L’« OVNI-Show », émissions de Jean Lavergne, depuis 2010 ;
  • L’AQU, le GARPAN et Mufon-Québec pour la tenue de « Soupers ufologiques » dans les grandes villes du Québec.

 

 

Eric Zürcher s’intéresse au phénomène ovni depuis quarante-cinq ans et a publié plusieurs ouvrages ainsi que de nombreux articles sur ce thème ; notamment :

  • Les apparitions d’humanoïdes, (Editions A. Lefeuvre, 1979) aujourd’hui difficile à trouver, et qui a été le premier libre français exclusivement consacré aux Rencontres Rapprochées du troisième type.
  • Plus récemment Ovnis et conscience (JMG, 2015) un ouvrage collectif qui a abordé la question ufologique au travers d’une réflexion de nature épistémologique.
  • Il a publié en 2018, aux Editions du GARPAN, un Catalogue des RR3 italiennes destiné à faire connaître au monde francophone le meilleur de ces étranges rencontres dans la péninsule.
  • 2018 verra également la sortie d’un autre ouvrage consacré aux Apparitions mondiales d’humanoïdes.

En 1975, Eric Zürcher a créé le Centre de Recherche Ufologique Niçois (CRUN) qui est en 2018 une des plus vieilles associations françaises encore active. C’est dans ce cadre qu’il a effectué de nombreuses enquêtes et révélé des témoignages de RR3 très importants, parmi lesquelles les cas de Beausoleil (1951), du Bois des Prannes (1976) et celui de l’impressionnante rencontre de la Colle sur Loup (1975), qui eut six témoin et dura plus de deux heures (Le témoin principal est son ami depuis plus de quarante ans).

Il est particulièrement attaché à l’histoire des idées en ufologie, mais se trouve aujourd’hui retiré de ce milieu, préférant la discrétion.

Eric Zürcher est diplômé en histoire ancienne et en histoire de l’Art. Son mémoire de Maîtrise a été publié en 2002 : La mécanique d’Anticythère et ses implications dans le cadre de l’astronomie antique, Edition IPAAM, 2002. Dans cet ouvrage, il révélait pour la première fois en France le fonctionnement et les fonctions de cette machine datant du II° siècle avant notre ère.

En tant que Professeur diplômé d’Etat d’Aikido, il a enseigné pendant 23 ans cette discipline, formant les cadres et les enseignants régionaux. Il reste un élève direct du grand Maître Nobuyoshi Tamura, qu’il a connu très jeune. C’est de cet enseignement que provient une autre de ses spécialisations : l’histoire de l’Asie et des philosophies orientales.

Enfin, son activité professionnelle a toujours tourné autour des Arts appliqués : fresques, trompe-l’œil et sculptures. Il a plusieurs expositions à son actif, dont « Femmes et Mythologie » en 1995, qui a connu un grand succès et dont des œuvres ont été primées au Japon.

Fabrice Bonvin est un enquêteur, écrivain et auteur suisse, résidant à Genève, Suisse. Il s’intéresse au phénomène OVNI depuis la vague mondiale d’OVNIs de 1989 et a notamment  enquêté plusieurs mois au Brésil, ainsi qu’en Australie, en France et en Suisse. Il a donné de nombreuses conférences et a participé à de multiples initiatives médiatiques.

Il est l’auteur de “OVNIs, les Agents du Changement”, “OVNIs, le Secret des Secrets” et a dirigé l’ouvrage collectif “OVNI et Conscience”, réunissant une équipe pluridisciplinaire de premier plan.

Diplôme d’un Master en psychologie, Fabrice Bonvin étudie en particulier l’impact du phénomène sur la psyché individuelle et collective et son articulation avec la Conscience. Il est à l’origine de l’hypothèse gaïenne appliquée aux OVNIs et pense le phénomène comme un “agent du changement” dont les manifestations sont centrées autour de l’écologie et de l’énergie nucléaire.

L’objet de sa présentation au colloque sera d’expliciter la nécessité d’extraire l’étude du phénomène OVNI du cadre de la pensée matérialiste.

Don Donderi is a retired McGill University psychology professor whose professional career has been devoted to basic and applied research about human visual perception and memory. He has been professionally interested in the UFO phenomenon and the UFO evidence since 1965. He wrote UFOs, ETs and Alien Abductions: A Scientist Looks at the Evidence, in 2013. He is a student of the scientific and social context of the UFO evidence and its interaction with public acceptance of the evidence.  He is also  an active researcher in the UFO field.


Fake News, Real News, Science

and the Extraterrestrial Hypothesis


What is the easiest way to discredit a news source? If you think that that it delivers “fake news” then you won’t trust anything that you read there. And now, since a lot of our news from comes internet-connected screens and devices, one internet “fake news” story will work to taint all internet news sources.

There are a lot of online “fake news” stories about the UFO phenomenon, and they work just as I described. “Fake” UFO news makes people distrust real UFO news, and it is part of the reason why, after more than seventy years of modern investigation, the “real UFO news” – authentic reports of machines maneuvering in earth’s atmosphere with capabilities far beyond our own species’ technical accomplishments – has not convinced most people that we are under surveillance, or worse, by technically advanced species from other worlds.

In this talk I will first briefly review “real news” that supports the hypothesis that some of what people report as UFOs are extraterrestrial vehicles. Then I will show you “fake news” about UFOS to remind you what it looks like. Then I will review the psychological processes, first described by Sigmund Freud and them more recently by Leon Festinger, that work to discourage everyone, from your next-door-neighbor to the most influential person in your community, from taking seriously the “real news” about UFOs. Then I will discuss the restrictive political and philosophical context of modern science – a context that prevents professional scientists from recognizing or even acknowledging the extraterrestrial hypothesis (ETH) as an explanation for some UFO reports. Finally, I am sure that some people do know a lot more about UFOs than even the best-informed among the rest of us. I will discuss who those people might be and what they probably do know about UFOs. I will discuss the implications of that knowledge – and the secrecy behind which it is being advanced – for the security of our species.

Your Content Goes Here

Clas SVAHN, président des Archives for the Unexplained (AFU),
directeur international d’UFO-Suède.

Mathieu Ader

Mathieu Ader a fondé l’Association Stellarius en 2018, après avoir été membre de l’association UFO-Science de 2008 à 2018. Il travaille dans le milieu aéronautique en région toulousaine, dans le Sud-Ouest de la France.

Travaux en laboratoire, publications et présentations :

Expérimentations en physique des plasmas bi-température, en Magnétohydrodynamique

(aérodynes MHD) : https://www.ufo-science.com/recherches/recherches-enmagnetohydrodynamique/

Publication d’articles scientifiques dans des journaux académiques : https://www.ufoscience.

com/recherches/recherches-en-magnetohydrodynamique/publicationsscientifiques/

Présentations dans plusieurs Congrès scientifiques internationaux.

https://www.ufo-science.com/recherches/recherches-enmagnetohydrodynamique/

congres-scientifiques-internationaux/

Toute discipline ne naît pas organisée d’emblée comme sortie de la cuisse de Jupiter. Toute science naît balbutiante et souvent teintée de mythologie. Dans l’Antiquité, l’astrologie n’était-elle pas associée à l’astronomie dans un même corpus indistinct ? Les dieux dans leurs étoiles ont donné naissance à des mythes et à des religions, ou à des cultes, dans pratiquement toutes les cultures de la planète. L’ufologie ne doit donc pas avoir honte d’être au carrefour de l’imaginaire populaire, et d’une science naissante au sens de « discipline structurée ». « L’ovni posé dans le champ ufologique » réclame, pour son décollage, une méthodologie claire et distincte dans laquelle le rationnel ne doit pas être banni. Cependant, la grande difficulté de cette entreprise est que la discipline ufologique doit intégrer un phénomène en prise avec l’extraordinaire. Il nous appartient donc de ne pas reléguer l’extraordinaire dans l’irrationnel. Tel est l’enjeu pour que l’ufologie ne se dilue pas dans le folklore romanesque et trivial de notre civilisation, toujours en quête de plus de divertissement. « De l’expérience à la science » initialise un mouvement de la pensée, passant du même coup de l’irrationnel au rationnel, de la compilation de récits énigmatiques, à une discipline d’investigations et d’analyses rigoureuses.

Yann Vadnais est l’organisateur du 5ème Congrès ufologique international de Montréal. Actif à titre d’investigateur qualifié en ufologie depuis 2010, il a fondé le groupe ufologique GARPAN, qui est l’un des plus productifs au Canada depuis 2012. Ouvrages publiés :

  • Enquêter sur les Ovnis pour comprendre notre réalité. Quarante cas du Québec (1973-2013), 2014, 225 p.
    L’Humanoïde de Saint-Zénon. Une RR3 « high-tech » et bouleversante, Garpan, avec T. Guillemette, 2014, 325 p.
    L’Humanoïde de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Garpan, 2015, 178 p.

En 2016, il publie trois ouvrages de référence pour faire progresser la discipline ufologique du Québec :

  • Catalogue illustré des cas canadiens de traces au sol (RR2), Garpan, 2016, 117 p.
    Cinquante ans d’ufologie civile au Québec (1966-2016), Garpan, 2016, 121 p.
    Essai sur la constitution de l’ufologie au Québec et au Canada, incluant l’étude statistique du Canadian UFO Survey « Les ovnis au Canada : 25 ans de signalements ufologiques (1989-2013) », Garpan, 2016, 137 p.

Cette même année, il a organisé la « Conférence de presse des 50 ans de l’ufologie civile du Québec (1966-2016) », en plus de co-organiser le Congrès UFO 601.

Ayant fondé les Éditions Garpan en 2015, il a édité six (6) ufologues et a traduits trois d’entre eux, dont :

  • La Science nouvelle, par Wilbert B. Smith, Garpan, 2015, 145 p.
    Les ovnis au Canada, 25 ans de signalements ufologiques (1989-2013), par le Canadian UFO Survey, l’étude statistique la plus importante du Canada.

Yann Vadnais a étudié six années à l’Université de Montréal en Philosophie et en Études classiques (2002-2008). Il termine présentement son baccalauréat à l’Université Laval avec une mineure en Études anciennes.

Lors du Congrès « De l’expérience à la science », il présentera la conférence « La révolution des sciences humaines au 20ème siècle et la naissance de l’ufologie moderne ».

 

Yves Michel Henuset s’intéresse aux phénomènes ufologiques et paranormaux depuis plus de 40 ans. Scientifique de formation (électrochimiste), il a développé des procédés en technologies de surface appliqués au domaine spatial, et a ainsi eu l’opportunité d’être en contact avec des spécialistes canadiens et de la NASA, et d’échanger sur les propriétés des matériaux dans l’espace. Il a presque toujours été membre d’organisations et de clubs à l’esprit ouvert dont le rôle est l’étude systématique de tout ce qui se détache de la « science officielle », tel que les ovnis, la hantise des demeures, les poltergeists et autres manifestations inexpliquées. Il a également participé à des enquêtes de cas en ufologie et d’apparitions de « petits êtres ». Intéressé par les recherches historiques et en particulier par le folklore occidental, il devint rapidement un adepte des théories de l’ufologue renommé Jacques Vallée concernant de possibles liens entre le monde mystérieux des fées, gnomes et autres entités similaires et le monde dit « extraterrestre ». Membre de la Fairy investigation Society (FIS).

Il présentera une conférence intitulé « L’étude scientifique des aspects ufologiques du folklore occidental des fées, gnomes et lutins ».

Auteur et chercheur

Auteure du livre L’UNivers de l’Inexpliqué (publié en 2013), Carole LAUZÉ a un grand intérêt à vouloir comprendre et démystifier les phénomènes paranormaux et ufologiques. Ayant une formation professionnelle d’enquêteur acquise en 1992 dans le cadre de ses fonctions, elle utilise désormais ces mêmes techniques sur les sites de ces phénomènes rapportés par des témoins dont on a rarement la chance d’entendre convenablement.

Conférencière fort appréciée depuis 2014, elle s’entoure de gens aussi passionnés, tel qu’on peut le voir sur son site www.zoneparallèle.com, où elle y publie ses investigations. Plusieurs des meilleurs témoignages qu’elle a recueillis se retrouveront dans son deuxième ouvrage à paraître en cours d’année. Ses propres expériences l’ont poussé à faire des recherches sur de multiples hypothèses, en se tournant vers les moyens de la science pour démontrer, preuves à l’appui, la réalité des phénomènes paranormaux et ufologiques.

Lors de ce congrès, Madame LAUZÉ dévoilera quelques-unes de ses méthodes d’enquête, et quels outils de travail elle utilise sur le terrain.  Elle montrera quelques preuves  photo- et vidéographiques qu’elle et son équipe ont captées lors de soirées d’observation.

Elle collaboration avec plusieurs équipes au Québec  telles que le GARPAN, le MUFON-Québec, l’AQU, et entretient une belle connivence avec les partenaires de l’équipe d’ODHtv  (Europe).

Richard Glenn

Ésotérisme Expérimental, depuis 1976.

Autres conférenciers à déterminer

Pamphlet promotionnel (téléchargeable)

TÉLÉCHARGER

CONFÉRENCIERS

CONGRÈS ANTÉRIEURS

CONFÉRENCE DE PRESSE

Tenez-vous informé sur les congrès passionants

Rejoignez une communauté engagée.

New Courses

Contact Info

1600 Amphitheatre Parkway New York WC1 1BA

Phone: 1.800.458.556 / 1.800.532.2112

Fax: 458 761-9562

Web: ThemeFusion